Au cinéma

Au cinéma : «Seul sur Mars»

Après « Cartel » et « Exodus : Gods and Kings », Ridley Scott nous livre sa nouvelle réalisation : « Seul sur Mars ». Matt Damon, connu pour ses interprétations dans « La mémoire dans la peau », « Ocean’s Eleven », « Les infiltrés » ou encore « Elysium », tient le rôle principal. Jessica Chastain, Jeff Daniels, Chiwetel Ejiofor, Sean Bean, Kate Mara et Michael Peña complètent le casting. Drew Goddard, scénariste « Cloverfield » et « World War Z », signe le scénario, d’après l’oeuvre littéraire homonyme de Andy Weir. « Seul sur Mars » sort dans nos salles françaises le 21 octobre 2015.

Synopsis : Lors d’une expédition sur Mars, l’astronaute Mark Watney est laissé pour mort par ses coéquipiers, une tempête les ayant obligés à décoller en urgence. Mais Mark a survécu et il est désormais seul, sans moyen de repartir, sur une planète hostile. Il va devoir faire appel à son intelligence et son ingéniosité pour tenter de survivre et trouver un moyen de contacter la terre …

Adaptation de l’oeuvre littéraire de Andy Weir, « Seul sur Mars » est avant tout une aventure humaine à grande échelle, dépassant la surface de la planète Terre. En effet, la plus grande qualité du scénario signé Drew Goddard est qu’il ne se veut jamais comme une œuvre complexe, élitiste et un brin prétentieuse. Il s’agit, en vérité, de tout l’opposé. Il est impressionnant de constater la simplicité, l’aspect décomplexé et le cynisme qui se dégagent de cette production cinématographique. L’ensemble est structuré autour d’un survival lambda, où le personnage principal se doit de survivre dans un lieu hostile. Là où « Seul sur Mars » évite intelligemment la comparaison avec « Robinson Crusoé » se trouve dans les allers-retours narratifs entre Mars et la Terre, offrant au spectateur ces deux visions de la situation. Ainsi, cette nouvelle production devient une aventure humaine de prestige, où aventure, émotion, tension, frisson et admiration sont de rigueur.

Dans le rôle principal du naufragé sur Mars, Mark Watney, on retrouve Matt Damon. L’acteur américain réussit la performance d’être seul à l’écran durant la quasi-intégralité du long-métrage, tout en étant très convaincant. De plus, grâce à un procédé ingénieux de journal de bord, le personnage de Mark Watney ne deviendra jamais un naufragé devenant fou au fur et à mesure, mais bien au contraire, un homme ayant pleinement conscience de son état. Les autres acteurs, que ce soit Jessica Chastain, Jeff Daniels, Chiwetel Ejiofor, Sean Bean ou encore Kate Mara (pour ne citer qu’eux) livrent des performances plus que convenables, malgré des personnages, parfois, sous-écrit et purement superficiels. D’ailleurs, pour tous ces personnages, l’important n’est pas qu’ils existent par eux-mêmes, mais qu’ils forment un réel collectif, uni sous la même cause. Les acteurs, par leur charisme, amènent cette sympathie singulière au long-métrage, véritable atout de « Seul sur Mars ».

Pour cette nouvelle réalisation, il est assez intéressant de constater que Ridley Scott, habitué ces dernières années à faire dans l’outrance et le « too much », se trouve être bien calme. En effet, le cinéaste prend le temps de mettre en place ces situations, n’hésitant pas à faire durer de sublimes panoramas désertiques, et ne se perd pas dans une grammaire cinématographique trop complexe, privilégiant les plans fixes quand il le peut. Toute l’esthétique du long-métrage est ultra-soignée, avec une identité visuelle qui parvient à exister dès les premières minutes, tandis que la 3D apporte un vrai savoir-faire à celle-ci. La composition musicale de Harry Gregson-Williams est, elle-aussi, toute en douceur, ne cherchant pas une grandiloquence qui n’a pas lieu d’être ici. Ainsi, « Seul sur Mars » trouve une majesté impressionnante, par cette modestie et cette volonté d’économie de fioritures, où de manière toute simple, il vient heurter le spectateur de plein fouet.

« Seul sur Mars » est un long-métrage où l’aspect l’humain prend le dessus sur le côté impressionnant de l’intrigue. La sympathie générale du casting, la mise en scène épurée de Ridley Scott et la direction artistique singulière permettent à « Seul sur Mars » d’être un long-métrage fort en sensations.

305329

Seul sur Mars. De Ridley Scott. Avec Matt Damon, Jessica Chastain, Jeff Daniels, Chiwetel Ejiofor, Sean Bean, Kate Mara, Michael Peña, Sebastian Stan, Kristen Wiig, Donald Glover, …

Sortie le 21 octobre 2015.

Publicités

Une réflexion sur “Au cinéma : «Seul sur Mars»

  1. Pingback: Top & Flop 2015 : Le bilan de l’année | Ma Semaine Cinema

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s