Au cinéma

Au cinéma : «Pan»

Après « Anna Karenine » en 2012, Joe Wright nous livre sa nouvelle réalisation : « Pan ». Levi Miller, Hugh Jackman, célèbre pour ses interprétations dans la franchise « X-Men », « Le prestige » ou encore « Prisoners », et Rooney Mara, révélée dans « Millenium : les hommes qui n’aimaient pas les femmes », tiennent les rôles principaux. Garrett Hedlund, Adeel Akhtar, Cara Delevingne et Amanda Seyfried complètent le casting. Jason Fuchs, scénariste de « L’âge de glace : la dérive des continents », signe le scénario, d’après l’oeuvre littéraire de J.M. Barrie. « Pan » sort dans nos salles françaises le 21 octobre 2015.

Synopsis : Peter est un orphelin enlevé par les pirates de Barbe Noire et emmené au Pays Imaginaire. Là-bas, il vivra une aventure palpitante et bravera maints dangers, aux côtés de Crochet et Lili la tigresse, en tout découvrant son destin : devenir un héros, Peter Pan.

Nouvelle adaptation de l’oeuvre littéraire de J. M. Barrie, « Pan » affirme une volonté à la mode en ce moment dans le sillon cinématographique : faire découvrir le début d’une légende connue de tous. En soit, ce nouveau traitement est une bonne idée sur le principe. En pratique, il en est tout autre chose. Plusieurs éléments scénaristiques fonctionnent assez bien, notamment tout l’axe principal autour de Barbe Noire, et de l’alliance entre Peter, Crochet et Lili la tigresse. De même, l’univers est ultra riche et les rebondissements amenés avec efficacité. Néanmoins, on peut ressentir clairement que « Pan » se retient dans ses intentions, n’allant pas jusqu’au bout de ses idées, afin de privilégier un jeune public, au détriment des plus âgés qui seront agacés par la niaiserie environnante. Cette production vacille entre traitement adulte, approfondi dans ces thématiques et psychologies, et voyage enfantin épique, n’arrivant jamais à allier les deux et créer un long-métrage cohérent.

Dans le rôle principal, on découvre le (très) jeune Levi Miller. Malgré de nombreuses lourdeurs dans son interprétation, dû principalement à l’écriture du personnage en lui-même, le jeune acteur s’en sort plutôt bien dans l’exercice. À ses côtés, Rooney Mara apporte, à la fois, une douceur sympathique au personnage et une férocité très forte. Même si le personnage de Lili la tigresse est écrit maladroitement, l’actrice arrive à le faire vivre par son jeu. Garrett Hedlund, interprète de Crochet, cabotine entre personnage cartoonesque et jeune pirate au cœur tendre. Encore une fois, ici avec ce protagoniste, « Pan » se trouve entre deux traitements radicalement opposés, qui pourraient fonctionner ensemble, mais où le film pêche dans cette envie. Reste le grand méchant de cette production, Barbe Noire, auquel Hugh Jackman, prête ses traits. Là encore, plusieurs éléments sont proposés au personnage sans que celui ne puisse tous les assimiler. Dommage que l’image la plus marquante de ce méchant de grande envergure soit une reprise, de mauvais goût, d’une chanson célèbre.

À la réalisation, Joe Wright n’arrive jamais à offrir à « Pan » cet aspect épique et dantesque, qu’il mériterait pourtant … La faute à une mise en scène brouillonne, décrédibilisant chaque choix de la direction artistique, pourtant de bonne facture. On pense notamment à la représentation de la mort des indiens, par un nuage de couleurs, mais jamais mis en place de manière correcte dans le champ de la caméra, très hasardeuse. Étonnamment, ce sont les séquences plus intimistes qui impressionnent par leur retenue et leur beauté. Néanmoins, pour combler ce manque de sensations fortes à l’image, la composition originale de John Powell porte tout le long-métrage par ses airs lyriques et rythmés. C’est pour cela que la déception est encore plus grande : tous les bons ingrédients d’un produit cinématographique familial sont réunis. « Pan » ne restera qu’un blockbuster de plus, une nouvelle adaptation de plus, qui rejoindra ses confrères dans les « oubliés » du genre.

« Pan » est un long-métrage ambitieux dans ce qu’il propose, où, malheureusement, la réalisation de Joe Wright ne saura insuffler à quelconque brin d’héroïsme. Les acteurs, bien que charismatiques, se trouvent prisonniers de personnages sans relief. « Pan » manque de fantaisie et d’audace, un comble pour une adaptation de l’oeuvre de J.M. Barrie …

Pan-Affiche

Pan. De Joe Wright. Avec Levi Miller, Hugh Jackman, Rooney Mara, Garrett Hedlund, Adeel Akhtar, Cara Delevingne, Amanda Seyfried, Lewis MacDougall, Nonso Anozie, …

Sortie le 21 octobre 2015.

Publicités

Une réflexion sur “Au cinéma : «Pan»

  1. Pingback: Top & Flop 2015 : Le bilan de l’année | Ma Semaine Cinema

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s