Au cinéma

Au cinéma : «Mune, le gardien de la lune»

Pour leur première réalisation ensemble, Benoît Philippon, réalisateur de « Lullaby », et Alexandre Heboyan nous livrent le long-métrage d’animation : « Mune, le gardien de la lune ». Michaël Gregorio, Omar Sy et Izïa Higelin prêtent leur voix aux personnages principaux. Féodor Atkine et Patrick Prejean complètent le casting. Benoît Philippon signe le scénario. « Mune, le gardien de la lune » sortait dans nos salles françaises le 14 octobre 2015.

Synopsis : Mune, peti faune facétieux, est désigné bien malgré lui gardien de la lune : celui qui apporte la nuit et veille sur le monde des rêves. Mais il enchaîne les catastrophes et donne l’opportunité au gardien des ténèbres de voler le soleil. Avec l’aide de Sohone, le fier gardien et la fragile Cire, Mune par alors dans une quête extraordinaire qui fera de lui un gardien de légende !

Sur le papier, « Mune, le gardien de la lune » possède quelques bonnes idées, se voulant original dans le traitement de son imaginaire et apportant un doux aspect surréaliste. Malheureusement, il est assez rare, durant toute la durée du long-métrage d’animation, que le scénario fonctionne correctement. En effet, plusieurs thématiques sont abordées dans un temps très court une heure te vingt-six minutes, et ne se trouvent être qu’effleurées. L’impression de se trouver devant un film « fourre-tout » arrive très vite, et plombe le rythme du long-métrage, qui paraît alors beaucoup trop long. De même, dans un objectif de plaire aux plus petits, « Mune, le gardien de la lune » est extrêmement niais, là où les thématiques, elles, se veulent plus matures. Au final, le plus gros défaut de cette production animée se trouve dans ses intentions, jamais claires, beaucoup trop nombreuses et contradictoires, offrant cette sensation désagréable de film inabouti.

En plus d’avoir de nombreux problèmes dans son traitement scénaristique, « Mune, le gardien de la lune » possède des personnages extrêmement mal écrits. Justement, le personnage de Mune, aussi mignon soit-il, est insupportable de bout en bout, la faute à une naiveté exacerbante. À ses côtés, Sohone est construit tout en superficialité, sans contraste et de manière trop brute, tandis que Cire est simplement présente afin d’apporter une love-interest sans âme au personnage principal. Néanmois, chose assez étrange, Michaël Gregorio, qui double Mune, s’en sort plutôt bien, lui offrant une voix souvent juste dans ses intentions. Là où Omar Sy et Izïa Higelin patinent dans l’intréprétation vocale de leur personnage … Quelques personnages secondaires sont assez bien imaginés, comme les petites boules de poils aidant Mune dans sa quête, même si cela sent le réchauffé et rappèle beaucoup trop les Minions de « Moi, moche et méchant ».

La réalisation de Benoît Philippon et Alexandre Heboyan se trouve être assez chaotique dans son élaboration. « Mune, le gardien de la lune » possède un réel problème d’identification visuelle. Tantôt basique, puis se voulant plus créative, sans parvenir à aller au bout de ses idées, la mise en scène dessert complètement le long-métrage. De même, l’animation numérique n’est pas attrayante, et ressemble davantage à un produit télévisé. Une séquence est complètement réalisée en animation traditionnelle, en 2D, et se trouve beaucoup plus inspirée dans ses constrastes et jeux de couleurs. En soit, plusieurs bonnes idées sont présentes dans la direction artistique du long-métrage d’animation, mais sans que celles-ci soient abouties. La bande-originale de Bruno Coulais est, elle aussi, inexploitée au maximum. Les choix esthétiques de « Mune, le gardien de la lune » n’apportent rien au fond de l’histoire, lui enlevant ainsi le moindre relief, qui pourraît apparaître …

« Mune, le gardien de la lune » est un long-métrage d’animation sans saveur, où un scénario basique fait équipe avec une technicité assoupie. Les personnages stéréotypés au possible n’aident pas l’ensemble à être davantage crédible …

356019

Mune, le gardien de la lune. De Benoît Philippon et Alexandre Heboyan. Avec les voix originales de Michaël Gregorio, Omar Sy, Izïa Higelin, Féodor Atkine, Patrick Prejean, Eric Hérson-Macarel …

Sortie le 14 octobre 2015.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s