Au cinéma

Au cinéma : «Premiers crus»

Après « Requiem pour une tueuse », Jérôme Le Maire nous livre sa deuxième réalisation : « Premiers crus ». Jalil Lespert, récemment à l’affiche de « De guerre lasse », et Gérand Lanvin, connu pour ses rôles dans « Le prix du danger », « Le goût des autres », « San Antonio » ou dernièrement « Colt 45 », interprètent les personnages principaux. Alice Taglioni, Laura Smet et Lannick Gautry complètent le casting. Jérôme Le Maire, Rémi Bezançon et Vanessa Portal signent le scénario du long-métrage. « Premiers crus » sortait dans nos salles françaises le 23 septembre 2015.

Synopsis : Fils de viticulteur, Charlie Maréchal a quitté la Bourgogne pour devenir un œnologue parisien réputé, auteur d’un guide à succès dont les notes font chaque année trembler tous les vignobles. Mais en Côte-d’Or, son père a perdu le goût du vin et ses errements précipitent l’exploitation viticole familiale vers la faillite …

Sur le papier, « Premiers crus » pourrait être l’un de ces longs-métrages, traitant de l’esprit de famille, avec en fond narratif une originalité, ici avec les vignobles de Bourgogne. Ce n’est en réalité jamais le cas, tant le long-métrage pousse la caricature à outrance. En effet, alors qu’il prône une authenticité, qui ferait de lui un objet cinématographique unique, rien dans l’intrigue ne possèdra une quelconque apparence de « vraie ». Plutôt que de se concentrer sur le noyau du scénario, écrit par Jérôme Le Maire, Rémi Bezançon et Vanessa Portal, « Premiers crus » s’encombre d’arcs narratifs superflus, qui n’auront pour seul impact que de minimiser le fil conducteur : la restructuration familiale. Tout semble falsifié au possible, le long-métrage devient bien trop lisse et manque de cet aspect si « vivant », qu’il recherche pourtant à tout prix. En fin de compte, le scénario ne semble pas provenir d’un si excellent millésisme que cela …

Dans les rôles principaux, on retrouve Jalil Lespert et Gérard Lanvin. Si tous les deux ont démontré, par le passé, qu’ils sont de très bons acteurs, leur personnage respectif dans « Premiers crus » ne leur permet pas de le prouver, une nouvelle fois. En effet, chacun cabotine. La faute à des personnages écrient de façon bien trop légère, tandis que leurs maux sont, eux, très forts. Ainsi, la relation entre les personnages de Jalil Lespert et de Gérard Lanvin, pourtant au centre de l’intrigue, est bâclée au possible, ne rendant jamais justice à leur potentiel de base. Le reste du casting, que ce soit Alice Taglioni, Laura Smet ou encore Lannick Gautry, est logé à la même enseigne. Chacun possède son lot de superficialité et de facilité dans son traitement, entraînant, inévitablement, une interprétation molle et sans âme de la part des acteurs. Alors même que « Premiers crus » se veut humain dans son approche, il en oublit de faire exister de vrais protagonistes.

Pour sa deuxième réalisation, Jérôme Le Maire se rapproche dangereusement d’une mise en scène sans souffle, bien trop proche d’un aspect télévisuel insignifiant. En effet, à maintes reprises, la caméra du cinéaste est hasardeuse, tremblante, filmant ses personnages en gros plan, sans aucune intention artistique dans le cadre. On ne peut même qualifier cette réalisation d’efficace, tant elle détonne à plusieurs reprises par de sérieux manque de goût. La direction photographique de David Ungaro est banale, pour ne pas dire inexistante, tandis que la soundtrack du long-métrage n’est jamais en adéquation avec le peu de parti pris existant. « Premiers crus » est un vulgaire produit commercial, là où le fond prône des produits plus artisanaux. À l’image de son ultime plan, affreux arrêt sur image à moitié flou et proche de clichés, encore une fois, de mauvais goût, le long-métrage est une œuvre cinématographique qui manque clairement de saveur, pour passionner, un tant soit peu.

« Premiers crus » est une énième production à classer dans la catégorie « aussitôt vu, aussitôt oublié ». Aucun choix artistique ou technique ne peut sauver l’ensemble, tandis que les acteurs interprètent des personnages qui ne leur permettent aucun mouvement. Triste constat, donc.

ob_10077d_260734

Premiers crus. De Jérôme Le Maire. Avec Jalil Lespert, Gérand Lanvin, Alice Taglioni, Laura Smet, Lannick Gautry, Frédérique Tirmont, Christiane Millet, Scali Delpeyrat, …

Sortie le 23 septembre 2015.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s