Au cinéma

Au cinéma : «Youth»

Après « La grande bellezza » en 2013, Paolo Sorrentino nous livre son nouveau long-métrage : « Youth ». Michael Caine, dernièrement à l’affiche de « Kingsman : services secrets, et Harvey Keitel, aperçu récemment dans « The grand budapest hotel », tiennent les rôles principaux. Rachel Weisz et Paul Dano complètent le casting. Paolo Sorrentino signe, lui-même, le scénario. Le long-métrage fût présenté en sélection officielle, en compétition, au 68ème Festival de Cannes. « Youth » sort dans nos salles françaises le 9 septembre 2015.

Synopsis : Fred et Mick, deux vieux amis approchant les quatre-vingt ans, profitent de leurs vacances dans un bel hôtel au pied des Alpes. Fred, compositeur et chef d’orchestre désormais à la retraite, n’a aucune intention de revenir à la carrière musicale qu’il a abandonné depuis longtemps, tandis que Mick, réalisateur, travaille toujours , s’empressant de terminer le scénario de son dernier film. Les deux amis savent que le temps leur est compté et décident de faire face à leur avenir ensemble …

« Youth » est un long-métrage qui possède deux tons dans son écriture. Dans un premier temps, la vie quotidienne des deux personnages principaux, artistes octogénaires, se trouve être d’une drôlerie formidable, un brin moqueur et pleinement fraternelle. D’une force extrêmement exigeante dans l’écriture de ses dialogues, Paolo Sorrentino, scénariste du long-métrage, utilise la forme du huis-clos « neutre », un hôtel de vacances, afin de mieux mettre en avant les problèmes, d’ordre privée, des différents protagonistes. Mieux, derrière cet écran d’humour, « Youth » dévoile, peu à peu, un aspect profondément dramatique, prenant un virage à 180 degrés. En réalité, même si ce revirement est clairement présent dans la moitié du long-métrage, la frontière entre les deux genres est très mince durant tout la durée du long-métrage. De l’humour survient le drame, tandis que ce dernier se trouve désarmé par le premier. Quand la vie, aussi belle que triste, trouve toute sa splendeur dans cet entre-deux.

Dans les rôles principaux, on retrouve Michael Caine et Harvey Keitel, deux acteurs possédant, encore plus aujourd’hui, une véritable gueule de cinéma. Étonnamment, l’alchimie entre les deux interprètes fonctionne de manière excellente, grâce à une complicité fraternelle, qu’ils arrivent à retranscrire brillamment à l’écran. De même, l’écriture de leur personnage respectif est particulièrement soigné, préférant laisser des actes et gestes en dire énormément sur eux-mêmes, là où leurs propos montrent davantage du doigt les autres. Rachel Weisz, interprète de la fille de Michael Caine, ne tombe jamais dans les travers de son personnage, légèrement niaise, lui offrant ainsi une bien plus belle forme à l’écran. Néanmoins, l’interprétation la plus surprenante provient de Paul Dano, dans le rôle d’une jeune star de cinéma, et où l’acteur, toujours dans une économie de mots et de gestes, parvient à déclencher une multitude de sentiments, avec si peu de choses.

Avec sa réalisation, Paolo Sorrentino sublime chaque plan de « Youth », à la fois par une beauté esthétique et par une rigueur incroyable dans sa technicité. Ces deux qualités sont présentes de manière perpétuelle, sans jamais que l’une ou l’autre ne s’estompent. La poésie et la tendresse du scénario trouvent une toute autre force, alliées à la mise en scène du cinéaste italien, usant souvent de plans larges dans un premier temps, avant de venir se rapprocher dans l’intimité des événements. De même, l’on peut ressentir une certaine pudeur dans sa réalisation, où le hors-champ est primordial, notamment pour l’une des séquences finales. La bande-originale de David Lang transmet un lyrisme qui sied si bien au long-métrage, l’ennivrant complètement dans un cocon aux tonalités protectrices et rêveuses. Avec « Youth », Paolo Sorrentino se rapproche tellement de l’essence même de la vie, qu’il en vient à en offrir une version encore plus belle qu’elle ne l’est vraiment, sans jamais l’idéaliser …

« Youth » est un long-métrage au scénario riche, où deux quadragénaires sont à la recherche de leur propre jeunesse. Grâce à une technicité parfaite et à des interprétations sans failles, ce nouveau long-métrage de Paolo Sorrentino s’impose comme un grand film sur les choses toutes simples de la vie.

279345

Youth. De Paolo Sorrentino. Avec Michael Caine, Harvey Keitel, Rachel Weisz, Paul Dano, Neve Gachev, Poppy Corby-Tuech, Ed Stoppard, Madalina Diana Ghenea, …

Sortie le 9 septembre 2015.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s