Au cinéma

Au cinéma : «Microbe et Gasoil»

Après « The We and The I », « L’écume des jours » et « Conversation animée avec Noam Chomsky », le réalisateur français Michel Gondry nous livre « Microbe et Gasoil ». Théophile Baquet, aperçu dans « La nouvelle guerre des boutons » et Ange Dargent interprètent les personnages principaux. Diane Besnier et Audrey Tautou complètent le casting. Michel Gondry signe lui-même le scénario du long-métrage. « Microbe et Gasoil » sortait dans nos salles françaises le 8 juillet 2015.

Synopsis : Les aventures débridées de deux ados un peu à la marge : le petit « Microbe » et l’inventif « Gasoil ». Alors que les grandes vacances approchent, les deux amis n’ont aucune envie de passer deux mois avec leur famille. À l’aide d’un moteur de tondeuse et de planches de bois, ils décident donc de fabriquer leur propre « voiture » et de partir à l’aventure sur les routes de France …

Nouveau long-métrage de Michel Gondry, « Microbe et Gasoil » est un véritable road-trip adolescent, qui amène, avec lui, un voyage initiatique pour les deux protagonistes. Une nouvelle fois, derrière une intrigue assez banale en-soi, le scénario du cinéaste est parsemé, ici et là, de quelques bonnes idées originales, dont la voiture-maison. Michel Gondry, par son écriture, rend la « chose » normale et incruste parfaitement ce décor surréaliste dans un univers réaliste, comme c’est le cas dans chacune de ses productions. Néanmoins, la créativité loufoque de « Microbe et Gasoil » s’arrête là, en ce qui concerne les décors. En effet, ce nouveau long-métrage se veut plus proche du spectateur, établissant toutes ces thématiques fortes autour des jeunes adolescents. À première vue, « Microbe et Gasoil » commence comme un long-métrage mineur dans la filmographie de Michel Gondry, avant de se révéler majeur, notamment grâce à son épilogue, brillamment écrit.

Dans les rôles principaux, on découvre Ange Dargent, interprète de Microbe, et Théophile Baquet, qui prête ses traits à Gasoil. Il faut avouer que la réussite du long-métrage doit beaucoup à l’incarnation de ces deux jeunes acteurs. L’innocence présente dans leur interprétation, dû à leur jeune âge, et la légère sur-interprétation, toujours dû à leur manque d’expérience, permet d’offrir une sincérité et un vrai charisme aux deux personnages principaux. Une alchimie entre les deux protagonistes est très vite palpable à l’écran, offrant un gage de bonne humeur non-négligeable. À leurs côtés, « les grandes personnes », principalement les parents des deux adolescents, sont d’une tristesse presque touchante. Audrey Tautou, interprète de la mère de Microbe, amène une fragilité et une moue attendrissante, où son personnage se révèle complètement dépassé par la tournure des événements. Le dynamisme des adolescents, face à l’inactivité des parents, amène une dualité intelligente.

À la réalisation, Michel Gondry est étonnamment en retenu par rapport à ses habituels gimmicks visuels et artistiques. « Microbe et Gasoil » semble être épuré de tout artifice, même si quelques uns sont présents, il s’agit d’une minorité sur l’ensemble. Le réalisateur français préfère suivre les tribulations de ces personnages de manière plus sage, laissant la folie et la créativité du scénario exister par eux-même et non, être soutenues par sa mise en scène. Il est vrai que cela permet d’établir un équilibre plaisant au long-métrage. L’esthétique de cette production, de manière générale, est, elle-aussi, en retenue, cherchant davantage un réalisme plutôt qu’une fantasmagorie comme dans « Eternal Sunshine of Spotlessmind » ou « L’écume des jours ». On retrouve davantage l’énergie et le réalisme de « Soyez sympa rembobinez », où l’humain est au cœur de tous. « Microbe et Gasoil » est, avant tout, une aventure humaine que Michel Gondry nous livre sans fioritures.

« Microbe et Gasoil » est un joyeux road-movie adolescent, où le charisme des acteurs principaux et le scénario à l’ambiance bon enfant sont les principaux vecteurs. Michel Gondry nous prouve, une nouvelle fois, qu’il possède ce talent de conteur si singulier.

AFFICHEmicrobeetgasoil

Microbe et Gasoil. De Michel Gondry. Avec Ange Dargent, Théophile Baquet, Diane Besnier, Audrey Tautou, Vincent Lamoureux, Agathe Peigney, Douglas Brosset, Charles Raymond, …

Sortie le 8 juillet 2015.

Publicités

Une réflexion sur “Au cinéma : «Microbe et Gasoil»

  1. Pingback: Top & Flop 2015 : Le bilan de l’année | Ma Semaine Cinema

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s