Au cinéma

Au cinéma : «Lost River»

Alors que l’on connaît Ryan Gosling pour ses rôles dans « Drive », « Crazy, Stupid, Love » ou encore « The place beyond the pines », le jeune acteur nous livre sa première réalisation avec « Lost River ». Christina Hendricks et Ian De Caestecker, découvert dans la série télévisée « Agents of S.H.I.E.L.D. », tiennent les rôles principaux. Eva Mendes, Matt Smith, Saoirse Ronan, Ben Mendelsohn et Reda Kated complètent le casting. Ryan Gosling signe également le scénario. Le long-métrage fût présenté au Festival de Cannes 2014 dans la catégorie Un Certain Regard. « Lost River » sortait dans nos salles françaises le 8 avril 2015.

Synopsis : Dans une ville qui meurt, Billy, mère célibataire de deux enfants, est entraînée peu à peu dans les bas-fonds d’un monde sombre et macabre, pendant que Bones, son fils aîné, découvre une route secrète menant à une cité engloutie. Billy et son fils devront aller jusqu’au bout pour que leur famille s’en sorte.

Avec ce premier long-métrage, Ryan Gosling signe un scénario singulier, où plusieurs thématiques et ambiances sont amenées à travers cette bulle que représente le village où vivent les personnages principaux. « Lost River » est avant tout une histoire de famille, une famille qui cherche à subsister dans un monde en décomposition, que chacun fuit un à un, mais où Billy et Bones stagnent malgré eux. Le scénario propose de fabuleuses scènes oniriques où le réalisme trouve un nouveau visage par le biais du surréalisme. De plus, lorsqu’on lit entre les lignes de l’intrigue, il y a un rapport au corps très important, notamment l’aspect mutilé et dégradé de ces derniers. Un autre rapport est également visible, celui aux mythes, aux malédictions et autres sorcelleries. Dans cet environnement étrange, Ryan Gosling livre un conte macabre et de toute beauté où la réalité y trouve une toute nouvelle définition : envoûtante, pleine de vices et de magnificences à la fois.

Au fond, les personnages de « Lost River » sont des êtres esseulés. Si Billy et Bones ont un rapport de mère à fils, ils évoluent séparément et n’agissent jamais en tant que tel. Les deux personnages cherchent un échappatoire à leur condition, afin de vivre pleinement cette relation familiale dans le futur. Christina Hendricks et Ian De Caestecker sont parfaits dans leur rôle, ce dernier révélant complètement ses qualités d’acteur. Chacun doit faire face à une autorité plus forte qu’eux, avec les personnages incarnés par Ben Mendelsohn et Matt Smith, qui excellents tous deux. Eva Mendes, Reda Kated et Saoirse Ronan subliment leur interprétation et prêtent leurs traits à des figures sur lesquels peuvent s’appuyer ceux de Christina Hendricks et Ian De Caestecker. Les personnages sont alors construits de manière presque symétriques où le seul pivot est Franky, le fils et petit frère de Billy et Bones, symbole de ce futur bonheur familial …

Derrière la caméra, Ryan Gosling livre une vision artistique très riche et maîtrisée pour une première réalisation. S’il l’on sent les différentes influences comme celle de Guillermo Del Toro, Derek Cianfrance ou de manière plus évidente Nicolas Winding Refn, elles se trouvent tellement digérées, mûries et appropriées qu’elles deviennent de véritables propositions de mise en scène et d’esthétisme. La direction photographique de Benoît Debie illustre parfaitement les intentions d’écriture de Ryan Gosling. La réalisation cherche, expérimente et ose des cadres et mouvements de caméra surprenants, démontrant la volonté du réalisateur à livrer un objet cinématographique travaillé, et non un simple film-d’acteur-qui-se-prend-pour-un-réalisateur. Alors que les dernières notes de la composition musicale de Johnny Jewel, électrisantes à souhait, se terminent, les lumières de « Lost River » s’éteignent dans un brasier majestueux, signe de la fin de la stagnation.

« Lost River » est une très belle proposition de cinéma, doublé d’une première réalisation où une grammaire cinématographie est installée et maîtrisée. Tandis que les acteurs subliment leur personnage, Ryan Gosling s’affirme comme un cinéaste à part entière.

poster21_extlarge

Lost River. De Ryan Gosling. Avec Christina Hendricks, Ian De Caestecker, Ben Mendelsohn, Matt Smith, Eva Mendes, Reda Kated, Saoirse Ronan, Landyn Stewart, …

Sortie le 8 avril 2015.

2 réflexions sur “Au cinéma : «Lost River»

  1. Pingback: Revue de presse #9 : Avril 2015 | Ma Semaine Cinema

  2. Pingback: Top & Flop 2015 : Le bilan de l’année | Ma Semaine Cinema

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s