Direct-to-DVD

Direct-to-DVD : «Tusk»

Après « Top Cops » et « Red State », Kevin Smith, connu pour ses longs-métrages tels que « Clerks » ou « Dogma », nous livre « Tusk ». En plus de réaliser le long-métrage, il signe également le scénario. Justin Long tient le rôle principal, tandis que Michael Clarks, Haley Joel Osment et Genenis Rodriguez complètent le casting. « Tusk » sortait en France directement en DVD le 11 mars 2015.

Synopsis : Un célèbre podcaster américain, connu pour ses sujets farfelus, se rend au Canada pour interviewer un vieil homme totalement fasciné par les morses. Leur rencontre va très vite dégénérer …

Avec le scénario de  « Tusk », Kevin Smith franchit une nouvelle étape dans le « what the fuck ? ». Le long-métrage commence de manière un peu mollassonne, plaçant les personnages et contextes, avant d’arriver à une ambiance noire et pesante, excellente dans ce qu’elle traite par ses rebondissements. Puis soudainement, l’allure horrifique de « Tusk » prend un tournant logique dans son intrigue mais surprenant par son audace d’aller jusqu’au bout d’une simple idée, aussi débile soit-elle. Si l’intention est honorable, on ne pas dire qu’elle soit une véritable réussite, tant le scénario semble étiré afin de remplir un long-métrage plutôt qu’un court-métrage, qui aurait été plus de circonstance. De même, des flash-back et autres sauts temporels viennent rythmer l’ensemble de manière légèrement maladroite. Au final, le scénario de « Tusk » se trouve être comme un morse dans un magasin de porcelaine, une idée surprenante mais qui ramassera les pots cassés …

Dans le rôle du personnage principal, Justin Long cabotine dans ce rôle de podcaster inconscient de la chance qui l’entoure et renfermer sur son émission. Ce n’est qu’une fois « transformé » par son geôlier qu’il s’avère le plus intéressant, ne pouvant utiliser que ses yeux pour interpréter le personnage. À ce moment, le personnage prend tout son sens : le moqueur de bête, devient la bête. Justement, dans le rôle de l’agresseur, Michael Parks est fantastique. Il dose parfaitement les intentions de frayeur, d’assurance et de folie du personnage. Dans les rôles plus secondaires, on redécouvre Haley Joel Osment, petit garçon de « Sixième sens ». Avec Genesis Rodriguez, il forme un duo de personnage qui sert davantage à faire avancer l’intrigue, tant les personnages ne parlent jamais réellement d’eux. La meilleure interprétation reste celle d’un « guest », aussi surprenant que réussi, où l’acteur joue de son « image caméléon ».

Si le scénario de Kevin Smith se trouve être très bancable, sa réalisation l’est beaucoup moins. Dès les premières minutes dans la demeure où se déroule l’action principale, une ambiance forte est installée avec facilité, grâce à des choix de couleurs, de cadres et de sons. La direction photographique de James Laxton travaille admirablement l’aspect glauque, si nécessaire à la réussite du long-métrage. Kevin Smith économise les grands mouvements techniques, afin de mieux soigner les cadres, véritable tableau ouvert sur les personnages. Si tout cela est vrai pour cet axe de la production, toute la mise en scène des autres scènes, en dehors de la captivité du personnage principal, trouve une esthétique fade dans leurs rendus. Une nouvelle fois, « Tusk » prouve son manque de créativité, à vouloir rallonger en long-métrage ce qui aurait dû être un court-métrage. Kevin Smith ne devait pas savoir que les meilleures histoires sont les plus courtes …

Malgré de très bonnes idées de réalisation, d’esthétique et de scénario sur la partie centrale de « Tusk », tout le reste est vain et ne trouve d’intérêt que dans la mise en place d’une surprise de casting.

Tusk

Tusk. De Kevin Smith. Avec Justin Long, Michael Parks, Haley Joel Osment, Genesis Rodriguez, Harley Quinn Smith, Lily-Rose Depp, Ralph Garman, …

Sortie en France directement en DVD le 11 mars 2015.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s