Au cinéma

Au cinéma : «Gone Girl»

Deux ans après « Millénium : les hommes qui n’aimaient pas les femmes », David Fincher nous livre « Gone Girl ». Il s’agit de l’adaptation du roman « Les Apparences » de Gillian Flynn, qui signe, elle-même, le scénario du long-métrage. Ben Affleck Affleck et Rosamund Pike tiennent les rôles principaux aux côtés de Carrie Coon, Tyler Perry ou encore Neil Patrick Harris, connu pour son rôle dans la série « How I Met Your Mother ». « Gone Girl » sortait dans nos salles françaises le 8 octobre 2014.

Synopsis : À l’occasion de son cinquième anniversaire de mariage, Nick Dunne signale la disparition de sa femme, Amy. Sous la pression de la police et l’affolement des médias, l’image du couple modèle commence à s’effriter. Très vite, les mensonges de Nick et son étrange comportement amènent tout le monde à se poser la même question ; a-t-il tué sa femme ?

Sur le papier, « Gone Girl » possède des allures de thriller machiavélique, qui sied si bien à la filmographie de David Fincher. Il est vrai que ce nouveau long-métrage a cet aspect. Cependant, il serait de mauvais goût de ne le réduire qu’à cela. Au travers de cette enquête, si mystérieuse, c’est toute une partie de l’Amérique qui se retrouve sous le regard du réalisateur américain : le couple. Dépeint avec noirceur et aigreur, la notion de « couple » est torturée, mise à l’épreuve et poussée vers un gouffre sans fond, notamment à l’aide des médias qui se mêlent de l’affaire. Justement, avec ce penchant de l’intrigue, David Fincher conclu son discours de « The Social Network » à propos des médias peu scrupuleux. C’est peut-être là tout le talent du réalisateur américain : avoir une base de pur thriller et livrer un long-métrage généreux et riche en idées et thématiques, où la disparition d’une personne et les médias deviennent les vecteurs d’un portrait assassin sur le mariage.

Ce sont Ben Affleck et Rosamund Pike qui interprètent les deux personnages principaux, Nick et Amy. Ben Affleck est très surprenant dans le rôle. Sans jamais avoir réellement d’envolée, il arrive, par le biais de quelques mimiques, à installer un personnage passionnant. Que les éternels sceptiques arrêtent de s’insurger : Ben Affleck est un bon acteur … dans « Gone Girl » du moins. Cependant, la surprise vient d’un autre interprète, en la personne de Rosamund Pike. Encore trop peu méconnue, malgré un rôle dans la franchise « James Bond » ou encore dans « Le dernier pub avant la fin du monde », voilà une performance que le spectateur n’est pas prêt d’oublier. La direction artistique de David Fincher transforme l’actrice, l’amène hors de sentiers battus et la pousse dans les derniers retranchements. C’est alors qu’elle livre une interprétation mûre et sans fautes où l’actrice et le personnage existent en parfaite symbiose. Un personnage mythique est né.

Malgré ces qualités indéniables en matières de scénario et direction d’acteurs, il ne faut pas nier que la majorité du long-métrage fonctionne grâce à la réalisation de David Fincher. Toujours dans une recherche esthétique, le réalisateur livre des plans magnifiques grâce à la photographie de Jeff Cronenweth, où tout est parfaitement cadré et où la caméra ne tremblera jamais, sauf dans un unique plan caméra à l’épaule, qui, du coup, obtient tout son sens. De même, le montage rythme les séquences à la manière d’un métronome tandis que les fondus au noir créaient une atmosphère pesante, presque asphyxiante, et offrent une certaine fascination à des scènes primordiales. La bande-originale de Trent Reznor et Atticus Ross englobe l’ensemble dans un voile auditif presque inaudible, se dissimulant dans la masse, mais toujours présent. « Gone Girl » est conçu à la manière d’une science exacte avec attention et rigueur, tout en ayant un discours sur un sentiment imprécis.

« Gone Girl » est un long-métrage aux qualités artistiques et techniques impressionnantes. David Fincher ne va pas forcément là où on l’attendait, arrivant à surprendre le spectateur, tandis que Rosamund Pike livre une prestation magnifique où beauté et intelligence sont réunies sous des traits parfaits.

17332805

Gone Girl. De David Fincher. Avec Ben Affleck, Rosamund Pike, Neil Patrick Harris, Carrie Coon, Tyler Perry, Kim Dickens, Emily Ratajkowski, …

Sortie le 8 octobre 2014.

Publicités

4 réflexions sur “Au cinéma : «Gone Girl»

  1. Pingback: Revue de presse : #4 octobre 2014 | Ma Semaine Cinema

  2. Pingback: Revue de presse : #3 Septembre 2014 | Ma Semaine Cinema

  3. Pingback: Top & Flop 2014 : Le bilan de l’année | Ma Semaine Cinema

  4. Pingback: Au cinéma : «We are your friends» | Ma Semaine Cinema

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s