Au cinéma

Au cinéma : «Un homme très recherché»

Anton Corbijn, réalisateur connu pour avoir mis en scène « Control » ou « The American », nous livre son nouveau long-métrage : « Un homme très recherché ». Adaptation du roman homonyme de John Le Carré, le scénario est signé par Andrew Bovell. Philip Seymour Hoffman tient le rôle principal aux côtés de Robin Wright ou encore Willem Dafoe. Le long-métrage fût présenté en sélection officielle au 40ème Festival du Cinéma Américain de Deauville et faisait partie de la compétition. « Un homme très recherché » sortait dans nos salles le 17 septembre 2014.

Synopsis : Plus de dix ans après les attentats du 11 septembre 2001, la ville de Hambourg a du mal à se remettre d’avoir abrité une importante cellule terroriste à l’origine des attaques contre le Wall Trade Center. Lorsqu’un immigré d’origine russo-tchétchène, ayant subi de terribles sévices, débarque dans la communauté musulmane de Hambourg pour récupérer la fortune mal acquise de son père, les services secrets allemands et américains sont en alertes.

Nouvelle adaptation d’un roman de John Le Carré, « Un homme très recherché » ne déroge pas au climat si particulier de l’univers du romancier, déjà aperçu dans « La Taupe » de Tomas Alfredson. Il est clair que ce nouveau long-métrage s’inscrit dans une atmosphère à l’exact opposé de l’univers de James Bond. Adieu gadget, bikini et autre course-poursuite, « Un homme très recherché » se veut plus réaliste dans son approche. Jouant énormément de dialogues savamment écrit, cette production entraîne le spectateur dans une intrigue, sous fond de terrorisme, palpitante. Bien entendu, tout ceci n’est pas une vérité générale, sa lenteur et son côté contemplatif, tout à fait de rigueur et volontaire, pourront laisser certains spectateurs complètement stoïques. C’est pourtant là que se trouve toute la force de « Un homme très recherché » : affirmer ses choix artistiques au risque que cela ne plaise pas à tout le monde, plutôt que d’être un énième long-métrage tout public et commercial.

Les personnages, leurs relations et décisions, sont au centre de ce long-métrage. C’est ainsi que l’on découvre des protagonistes qui ne sont jamais réellement « méchants » ou « gentils », mais qui se trouvent être beaucoup plus nuancés. Rachel McAdams, Willem Dafoe ou encore Daniel Brühl, malgré une courte présence, brillent à chaque apparition. D’un autre côté, les quelques scènes de face à face entre Robin Wright et Philip Seymour Hoffman sont un régal. Les deux acteurs livrent de véritables joutes verbales, à la tension impressionnante. D’ailleurs la présence de Philip Seymour Hoffman peut-être, à elle seule, une raison suffisante de découvrir « Un homme très recherché », tant il impressionne dans un rôle à l’allure très calme mais qui cache un aspect très virulent. Tout le talent de l’acteur apparaît de manière très brutale dans les dernières minutes du long-métrage. Un dernier cri avant de quitter la voiture en marche et de disparaître, à jamais. Le chant du cygne.

Anton Corbijn, réalisateur de « Un homme très recherché » a très bien assimilé tout le défi de mettre en scène une telle adaptation. Dès les premières minutes, il essaye d’imposer une atmosphère particulière, aidée de la photographie de Benoît Delhomme, ce qu’il réussi sur le long terme. La ville de Hambourg, rarement aperçue sur grand écran, contribue à ce charme et cette ambiance à la fois si pesante et fascinante. De même, la composition musicale de Herbert Grönemeyer contribue à cet ensemble parfaitement pensé dans un esprit homogène. De plus, Anton Corbijn cadre son long-métrage avec un point de vue intéressant, plaçant le spectateur dans une vision très proche des personnages et non juste en témoin des événements. La composition de ces mêmes plans sont d’une beauté ahurissante pour une telle production, jouant énormément avec les surfaces vitrées, transparentes ou opaques : ce qui peut être vu de tous ou non. La vie d’un espion.

« Un homme très recherché », par son approche du long-métrage d’espionnage et son esthétisme, réussi à passionner. Philip Seymour Hoffman transcende l’écran de bout en bout, tandis que Anton Corbijn contrôle au millimètre près chacun de ses plans.

122863

Un homme très recherché. De Anton Corbijn. Avec Philip Seymour Hoffman, Rachel McAdams, Willem Dafoe, Robin Wright, Daniel Brühl, …

Sortie le 17 septembre 2014.

Publicités

3 réflexions sur “Au cinéma : «Un homme très recherché»

  1. Pingback: Revue de presse : #3 Septembre 2014 | Ma Semaine Cinema

  2. Pingback: Ma Semaine Cinema

  3. Pingback: Au cinéma : «Life» | Ma Semaine Cinema

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s