Flashback

Flashback : «X-Men 2»

Trois ans après le succès de « X-Men », Bryan Singer retrouve les célèbres mutants et nous livre « X-Men 2 », adaptant de nouveau les célèbres comics des éditions Marvel. Ce deuxième opus voit le retour des acteurs du premier volet, tandis que Brian Cox, Aaron Stanford ou encore Alan Cumming. Bryan Singer signe le scénario du long-métrage, avec l’aide de plusieurs autres personnes. « X-Men 2 » sortait dans nos salles le 30 avril 2003.

Synopsis : Toujours considérés comme des monstres par une société qui les rejette, les mutants sont une nouvelle fois au centre des débats alors qu’un crime effroyable commis par l’un d’eux relance le mouvement anti-mutants, dirigé par William Stryker. Quand ce dernier lance une attaque contre l’école du Professeur X, les X-Men se préparent à une guerre sans merci pour leur survie …

« X-Men 2 » est l’exemple même de la suite logique et exemplaire. Après un « X-Men » réussi, ce nouveau long-métrage permet à Bryan Singer d’aller plus en profondeur dans ses enjeux et thématiques. Le fait que les X-Men soient plus vulnérables permet de créer une réelle tension où les deux heures et cinq minutes ne paraîtront jamais longues ! Les questions de la différence et de la tolérance sont toujours bien présentes, avec un scénario qui s’interroge avant tout sur le statut de mutant. C’est ainsi que l’on découvre cette formidable scène où Iceberg, Bobby de son nom civil, revient chez ses parents et annonce sa mutation. Une deuxième lecture de ce passage permet d’y voir un jeune adolescent révéler à ses parents son homosexualité, surtout grâce aux réactions des parents. Encore plus que dans le précédent volet, les X-Men se font les défenseurs des minorités et des opprimés, mêlant habillement science-fiction et drame social.

Si les thématiques fortes sont formidablement misent en avant, on ne peut pas en dire autant des différents personnages qui forment la célèbre équipe. Alors oui, on parle beaucoup de Jean Grey. Oui, on parle un peu du Professeur X. Oui, on forme un trio jeune avec Malicia, Iceberg et Pyro. Ces personnages sont très intéressants mais malheureusement écrasés par l’omniprésence de Wolverine que ce soit à l’écran ou dans les différents arcs narratifs … Wolverine est partout. Ce n’est pas que l’interprétation de Hugh Jackman soit mauvaise, bien au contraire, cependant résumé les X-Men à un seul d’entre eux est assez triste en soit. Mise à part cela, les différents acteurs des différents protagonistes sont tous bons, sans pour autant livrer quelques fulgurances. À noter, l’apparition d’un nouveau mutant en la personne de Diablo, incroyable mais clairement sous-exploité malgré sa scène d’anthologie où il démontre tout son potentiel.

Justement, cette séquence est celle d’ouverture de « X-Men 2 » où Diablo pénètre dans la maison blanche, qui se trouve être hautement gardée. Avec celle-ci, Bryan Singer nous livre ce qui est sûrement la meilleure séquence du long-métrage. Jouant avec le pouvoir téléporteur du diablotin, il offre une immersion totale au spectateur et joue intelligemment avec les ralentis et autres procédés techniques qui auraient pu rendre le tout très kitsch. Même si elle se trouve être très bien pensée, que ce soit en terme de cadre, de rythme ou de montage, le reste de la réalisation paraît un brin fade face à cette séquence hors-norme où la musique de John Ottman est également à son summum ! Bryan Singer n’en oublie pas pour autant le divertissement pur, proposant son lot d’action héroïque et de frissons. C’est d’ailleurs dans son ultime acte qu’il délaisse le spectaculaire au profit de l’émotion, afin d’amener ce « X-Men 2 » vers un niveau plus élevé que le précédent …

« X-Men 2 » est une réussite lorsqu’il parle de ces thèmes universels et sociaux extrêmement puissants. La réalisation de Bryan Singer a appris de ces erreurs et va au plus proche des émotions … Reste un Wolverine trop présent, qui vampirise presque l’ensemble.

X-Men 2 - Affiche

X-Men 2. De Bryan Singer. Avec Patrick Stewart, Ian McKellen, Hugh Jackman, Famke Janssen, Anna Paquin, Shaw Ashmore, Brian Cox, Halle Berry, …

Sortie en France le 30 avril 2003.

Publicités

3 réflexions sur “Flashback : «X-Men 2»

  1. Pingback: Flashback : «X-Men : le commencement» | Ma Semaine Cinema

  2. Pingback: Au cinéma : «X-Men : Days of Future Past» | Ma Semaine Cinema

  3. Pingback: Flashback : «X-Men : l’affrontement final» | Ma Semaine Cinema

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s