Flashback

Flashback : «X-Men»

À l’été de l’an 2000, Bryan Singer nous livre un long-métrage qui, avec les années, sera le propulseur du monde super- héroïque au cinéma : « X-Men ». Cette adaptation d’un célèbre comics de l’écurie Marvel est signé par Bryan Singer, David Hayter et Tom DeSanto. Le casting est composé de Ian McKellen, Patrick Stewart, Hugh Jackman, Famke Janssen ou encore Halle Berry. « X-Men » sortait dans nos salles françaises le 16 août 2000.

Synopsis : Dans un futur proche, l’existence des mutants est reconnue mais provoque toujours un émoi chez la population. Puissant télépathe, le professeur Charles Xavier dirige une école destinée à recueillir ces êtres différents et accueille un nouveau venu solitaire au passé mystérieux : Logan. Ils affrontent ensemble les mutants ralliés à la cause d’Erik Lehnsherr, en guerre contre l’humanité.

« X-Men » de Bryan Singer est l’un des premiers longs-métrages, avec « Spider-Man » de Sam Raimi, a avoir mis en place la folie des super-héros au cinéma. Il faut avouer que cette aventure des mutants est dès plus divertissante ! Après une courte introduction, afin d’établir les bases aux non-initiés de manière très simple et compréhensible, le spectateur se retrouve plongé dans un lot d’action et de rebondissements qui ne s’arrêteront qu’une fois le générique de fin lancé. Cependant, réduire « X-Men » a un simple film de divertissement serait une erreur. En effet, la trame scénaristique la plus intéressante de cette production hollywoodienne est celle qui parle de différence, d’identité et de recherche de soi. À travers des personnages tourmentés, Bryan Singer livre un long-métrage sur l’acceptation de l’autre où la psychologie des personnages est travaillée, offrant des personnalités à la fois différentes et attachantes en tout point.

À la tête des deux groupes mutants, on découvre le Professeur X et Magneto. Dans ce discours sur l’identité, ces deux personnages tiennent une place importante. On peut y voir, tout comme dans les comics, une facette pacifique et une facette plus violente d’une même cause : celle des mutants. Ainsi, la comparaison entre le Professeur X/Martin Luther King et Magnéto/Malcom X devient plus qu’évidente. Ces deux personnages sont interprétés avec talent par Patrick Stewart et Ian McKellen, qui offrent bien plus que leur simple charisme. À leurs côtés, Hugh Jackman donne vie au ténébreux et sauvage Wolverine, Anna Paquin joue Malicia et Famke Janssen prête ses traits à Jean Grey. Si l’ensemble du casting n’est pas exceptionnelle, leurs interprétations suffisent pour que le spectateur croit en leurs personnages. C’est l’esprit d’équipe, et cette cohésion, qui offrent tout son sens au X-Men, qui, au-delà d’un groupe, représente toute une communauté en proie aux autres.

Avec « X-Men », Bryan Singer offre un formidable spectacle. Les scènes d’actions sont assez impressionnantes pour l’époque, et toujours filmées dans un souci du fluide afin de rendre plus facile le visionnage aux spectateurs. Si le long-métrage ressemble plus à un film de science-fiction qu’à une adaptation de comic, Bryan Singer exerce, de temps en temps, un traitement très typique des fameuses planches de comics. On pense notamment à la première apparition de Magnéto, que l’on découvre de dos et dont le visage est caché dans le noir lorsqu’on le voit de face. Ce n’est que lorsqu’il se retourne, dans une ambiance très dramatique, que le visage de l’ennemi nous sera présenté. Dans l’ensemble, la réalisation de « X-Men » est très soignée et sert davantage à mettre en avant ces personnages par le biais de cadres ingénieux. Ceci est bien la preuve que les protagonistes de « X-Men » sont au centre de tout ce qui structure le long-métrage.

« X-Men » est un long-métrage qui place ces personnages au cœur même de son engrenage. La réalisation de Bryan Singer, le scénario et le charisme des acteurs aident à créer des personnages forts. Tout en parlant de sujets fondamentaux, « X-Men » n’oublie jamais de divertir le spectateur.

X-Men - Affiche

X-Men. De Bryan Singer. Avec Patrick Stewart, Ian McKellen, Hugh Jackman, Anna Paquin, Famke Janssen, Halle Berry, James Marsden, …

Sortie en France le 16 août 2000.

Publicités

3 réflexions sur “Flashback : «X-Men»

  1. Pingback: Flashback : «X-Men 2» | Ma Semaine Cinema

  2. Pingback: Flashback : «X-Men : le commencement» | Ma Semaine Cinema

  3. Pingback: Flashback : «X-Men : l’affrontement final» | Ma Semaine Cinema

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s