Au cinéma

Au cinéma : «Captain America : le soldat de l’hiver»

Après « Captain America : First Avenger » et « The Avengers », Captain America revient dans « Captain America : le soldat de l’hiver ». Chris Evans reprend le rôle du super-héros, tandis que Samuel L. Jackson et Scarlett Johansson interprètent de nouveau leurs rôles de Nick Fury et la Veuve Noire. Joe Johnston laisse la réalisation à Anthony et Joe Russo. « Captain America : le soldat de l’hiver » sort sur nos écrans le 26 mars 2014.

Synopsis : Après les événements cataclysmiques de New-York, Steve Rogers vit tranquillement à Washington et essaye de s’adapter au monde moderne. Mais quand un collègue du S.H.I.E.L.D. est attaqué, Steve se retrouve impliqué dans un réseau d’intrigues qui met le monde en danger …

« Captain America : le soldat de l’hiver » est un nouveau long-métrage aussi surprenant qu’inattendu. On pourrait attendre des studios Marvel qu’ils se reposent sur leur succès, et cependant, ce deuxième opus s’amuse et joue avec tout ce qui a été construit dans l’univers Marvel jusqu’alors. De même, il enrichit davantage l’univers, crée depuis « Iron Man » de Jon Favreau, avec des éléments interagissants avec l’ensemble des autres productions et même la série « Agents of S .H.I.E.L.D. ». Avec un scénario intelligent, « Captain America : le soldat de l’hiver » devient un thriller politique engagé où la question de la sécurité par l’absence de liberté est posée. Bien sur, il n’oublie pas pour autant le côté spectaculaire, qui est très réussi ! Cela crée un véritable film d’action, presque à l’ancienne, où la modernité se contient dans ses propos. Mieux, il place des arcs narratifs pour les prochains longs-métrages, créant une belle promesse pour les suites à venir …

On retrouve Chris Evans dans le rôle du super-héros ornant la bannière étoilée. Si jusqu’alors le jeu de l’acteur consistait à représenter certaines valeurs de la société américaine, il représente désormais une certaine révolte contre l’ordre, trop stricte, établi. Le personnage gagne en complexité et en personnalité, balayant son côté un peu trop lisse. Scarlett Johnasson interprète une nouvelle fois la Veuve Noire. Son personnage n’ayant pas réellement évolué, on aperçoit ici et là quelques changements intéressants tandis que le personnage affirme ses aptitudes aux combats. Le méchant du film, le soldat de l’hiver incarné par Sebastian Stan, possède un charisme exceptionnel. Le spectateur sera intrigué par son aspect mystérieux et ses airs de mercenaires. La véritable surprise se place dans le personnage joué par Anthony Mackie : le Faucon. En plus d’être incroyablement attrayant, son personnage offre une fraîcheur à « Captain America : le soldat de l’hiver ».

La réalisation de Anthony et Joe Russo se révèle très surprenante. Ils arrivent à créer un dynamisme dans des scènes bavardes et à impliquer le spectateur dans les scènes d’actions. Optant pour filmer en caméra à l’épaule les scènes de combats, ils trouvent ici leur point fort et leur point faible. C’est un point fort tant on ressent une immersion totale, et un point faible à cause des quelques plans trop fouillis où ils perdront l’espace d’un instant le spectateur. De même, on regrette l’absence d’un thème musical marquant … Les deux réalisateurs, connus essentiellement pour avoir réalisé certains des épisodes de la série « Community », apportent avec eux leur talent de tisser des liens forts entre les personnages à l’aide de scènes marquantes. Les deux heure et dix-huit minutes du film ne se feront jamais sentir. Rien ne laissait présager la réussite d’Anthony et Joe Russo à la réalisation d’un tel long-métrage, c’est pourtant avec brio qu’ils accomplissent le défi.

« Captain America : le soldat de l’hiver » se démarque de ses prédécesseurs grâce à son scénario à la fois brillant et complexe sur la politique américaine. Ce nouvel opus marque un temps fort dans l’univers cinématographique Marvel. Il y aura désormais un avant et un après « Captain America : le soldat de l’hiver ».

??????????????????????????????????????????????????????????

Captain America : le soldat de l’hiver. De Anthony et Joe Russo. Avec Chris Evans, Scarlett Johansson, Samuel L. Jackson, Anthony Mackie, Robert Redford, …

Sortie le 26 mars 2014.

[À la manière d’une production Marvel, ma critique comporte un paragraphe post-critique qui contient de GROS SPOILERS ! Il est donc nécessaire d’avoir vu le film pour pouvoir lire la suite, au risque de découvrir des informations importantes du film qui risqueraient de vous gâcher votre futur visionnage. Vous êtes prévenus.]

Si « Captain America : le soldat de l’hiver » est si réussi, c’est également grâce à ce qu’il implique pour les prochaines productions Marvel. Le fait que le S.H.I.E.L.D. soit infiltré par des agents de l’HYDRA est l’une des meilleures idées du scénario, renforçant le discours sur les grandes institutions gouvernementales américaines. Cela promet une belle chasse à l’homme dans la série « Agents of S.H.I.E.L.D., tandis que le faux décès de Nick Fury annonce un remaniement de la direction de l’agence secrète. À côté de cela, le spectateur découvre l’identité du Clairvoyant, ce personnage mystérieux de « Agents of S.H.I.E.L.D., en la personne de Arnim Zola. Tout est lié.

Ce deuxième opus des aventures de Captain America cache de nombreux clins d’œil et allusions aux autres longs-métrages Marvel : ce qui fera le bonheur des fans, heureux de voir un univers cinématographique à la fois si vaste et si connecté. Les personnages des différentes productions ne peuvent plus agir sans que cela ait des conséquences chez les épisodes de leurs camarades. Le désormais très attendu caméo de Stan Lee est tout aussi amusant comme à son habitude. Je ne parle même pas du bonheur que les fans de la série « Community » auront en voyant Danny Pudi, l’interprète de Abed, dans un petit rôle.

Enfin, « Captain America : le soldat de l’hiver » possède deux scènes post-générique. La deuxième annonce clairement le retour du soldat de l’hiver, alors que la première révèle des informations pour « Avengers : Age of Ultron ». Le spectateur découvre le Baron Strucker, qui dirige l’HYDRA dans un secret absolu. Il ne faudra pas cligner des yeux pour profiter pleinement des quelques secondes accordées à Vif-Argent et la Sorcière Rouge, connus pour être les enfants du mutant Magnéto. Les jumeaux Maximoff seront de la partie pour le deuxième opus des Vengeurs et cela promet du très bon au vu de ces quelques secondes.

[Fin de ce paragraphe post-critique.]

Publicités

Une réflexion sur “Au cinéma : «Captain America : le soldat de l’hiver»

  1. Pingback: Exposition : «L’art des super-héros Marvel» | Ma Semaine Cinema

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s