Au cinéma

Au cinéma : «Jacky au royaume des filles»

Après son premier long-métrage césarisé « Les beaux gosses », Riad Sattouf nous livre « Jacky au royaume des filles », dont il signe également le scénario. Le réalisateur français retrouve Vincent Lacoste, qui interprète une nouvelle fois le rôle principal. Didier Bourdon, Charlotte Gainsbourg et Anémone complètent le casting. « Jacky au royaume des filles » sortait dans nos salles françaises le 29 janvier 2014.

Synopsis : En république démocratique et populaire de Bubunne, les femmes ont le pouvoir, commandent et font la guerre. Les hommes, eux, portent le voile et s’occupent de leur foyer. Jacky, un garçon de vingt ans, a le même fantasme inaccessible que tous les célibataires de son pays : épouser la Colonelle, fille de la dictatrice, et avoir plein de petites filles avec elle …

Pour son deuxième long-métrage, Riad Sattouf livre une fable hors-norme. En revisitant le conte de fées « Cendrillon » et en y plaçant un regard sur le monde d’aujourd’hui, le réalisateur français livre un véritable portrait des mœurs de la société où l’homme est tout puissant. On pourrait croire que le simple fait d’échanger le rôle des hommes et des femmes dans la société serait trop léger comme fil scénaristique, mais c’est sans compter le talent d’écriture de Riad Sattouf. Autour de cette histoire rocambolesque, il crée tout un univers, celui de la république démocratique et populaire de Bubunne où le peuple prie les chevalins. Que ce soit des éléments discrets ou non, le long-métrage possède des détails en tout genre qui seront, plus d’une fois, le déclencheur d’un rire qui ne nous quittera pas durant ses une heure et trente minutes. « Jacky au royaume des filles » pourrait se résumer à l’histoire d’une Cendrillon couillu rêvant d’aller au bal voilée tout en blanc.

Comme dans son premier long-métrage, « Les beaux gosses », Riad Sattouf confie le rôle principal à Vincent Lacoste. Le jeune acteur nous prouve une nouvelle fois son talent à dépeindre l’adolescent moderne. Avec ses hésitations dans son phrasé et son air de joyeux couillon, Vincent Lacoste interprète un personnage auquel le spectateur s’attache et s’identifie facilement. À ses côtés, Charlotte Gainsbourg, qui ne parle pas la moitié du temps, trouve l’un de ses plus beaux rôles : une princesse au teint froid mais au cœur chaud. Les deux acteurs dévoilent à l’écran un duo aussi charmant qu’évident où leurs talents de jeu font, à eux deux, des merveilles. Les seconds rôles sont tous aussi bien travaillés que joliment interprétés que ce soit Valérie Bonneton, Michel Hazanavicius, Didier Bourdon, Anémone ou encore Noémie Lvovsky. « Jacky au royaume des filles » possède des personnages très forts et en fait l’une des ses plus grandes qualités.

La réalisation de Riad Sattouf se fait très discrète, préférant laisser place à l’imaginaire du film. Chaque plan à des connotations très fortes, avec ces hommes voilés et souhaitant voir la Colonelle les prendre par leurs laisses, et deviennent de véritables révélateurs pour le spectateur. Si la même histoire avait été racontée avec des hommes puissants et des femmes voilées, le spectateur n’aurait vu qu’une malheureuse vérité. C’est là que « Jacky au royaume des filles » s’avère extrêmement intelligent car il rend risible cette vérité, qui choquera davantage lorsque l’on a les images de ce long-métrage en tête. En exagérant chaque fait et en apportant un humour satirique, Riad Sattouf fait de son long-métrage un véritable plaidoyer pour ses injustices pourtant bien réelles. Dénoncer une vérité douloureuse est toujours risquée à travers le prisme du cinéma, Riad Sattouf a compris que le meilleur moyen d’en parler, sans jamais être moralisateur, est de la détourner …

« Jacky et le royaume des filles » est une comédie satirique extrêmement drôle et bien écrite et au fond intelligent. Grâce aux talents de ses acteurs, le long-métrage s’impose comme une joyeuse farce nous montrant toutes les affreuses mœurs du monde entier.

Jacky - Affiche

Jacky au royaume des filles. De Riad Sattouf. Avec Vincent Lacoste, Charlotte Gainsourg, Valérie Bonneton, Michel Hazanavicius, Didier Bourdon, Anémone, …

Sortie le 29 janvier 2014.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s