Au cinéma

Au cinéma : «The Ryan Initiative»

Jack Ryan, héros littéraire de Tom Clancy, a été de nombreuses fois adapté au cinéma, notamment avec «  À la poursuite d’Octobre rouge », « Jeux de guerre » et « La somme de toutes les peurs ». Cette année le réalisateur Kenneth Branagh lui redonne vie à travers une histoire originale, revisitant ces origines. Chris Pine interprétera le célèbre héros. « The Ryan Initiative » sort dans nos salles françaises le 29 janvier 2014.

Synopsis : Ancien Marine, Jack Ryan est un brillant analyste financier. Thomas Harper le recrute au sein de la C.I.A. pour enquêter sur une organisation financière terroriste. Cachant la nature de cette première mission à sa fiancée, Jack Ryan part à Moscou pour rencontrer l’homme d’affaires qu’il soupçonne d’être à la tête du complot.

Suivant l’élan collectif Hollywoodien, « The Ryan Initiative » s’inscrit dans cette logique de recréer l’origine d’un héros. Malheureusement, on est très loin de la renaissance fulgurante … Après une séquence introductive beaucoup trop longue, le long-métrage ne commencera pas avant quelques minutes encore … Il en faudra du temps avant que le long-métrage ne se lance. On ne peut pas dire qu’il est aidé par son scénario aux enjeux financiers et politiques bien compliqués à comprendre. On a l’impression que « The Ryan Initiative » s’amuse à perdre le spectateur dans ses propos pour mieux le rattraper dans ses scènes d’actions. Au final, c’est ce qui résume le film au mieux : son côté divertissement assumé. Jamais déplaisant, jamais inoubliable, « The Ryan Initiative » se place aisément dans la catégorie des films « aussitôt vu, aussitôt oublié ». Ce qui est bien dommage quand on voit tout ce potentiel gâché si facilement …

Chris Pine succède à Alec Baldwin, Harrison Ford ou encore Ben Affleck dans le rôle de l’espion Jack Ryan. On ne peut pas dire qu’il est ridicule dans le rôle, sans pour autant pouvoir affirmé qu’il excelle. Chris Pine fait le boulot : il sort les muscles, joue le tourmenté et sourit. À ses côtés, Keira Knightley sublime l’écran par son charme … et c’est tout. Son rôle ne lui permet pas de proposer autre chose dans son jeu d’actrice, qui apparaît assez réducteur par rapport à son talent. C’est Kenneth Branagh qui interprète le personnage le plus intéressant dans son traitement. Ce mafieux russe au air de dandy chic intrigue et interpelle le spectateur par son côté énigmatique, amené avec talent par son interprète. On ne parlera pas de l’implication de Kevin Costner, dans le rôle du mentor du personnage principal, qui se rapproche du degré zéro. « The Ryan Initiative » possède un casting très fort mais emprisonné dans des personnages stéréotypés …

La réalisation de Kenneth Branagh est à l’image du reste du film : sans âme. Les plans s’enchaînent dans un automatisme où il n’y a nul place pour l’originalité. On découvre une réalisation comme on en a vu trop souvent. Si les plans bavards ont le mérite d’être stables, il n’en est pas de même pour les scènes d’actions qui ne possèdent aucune fluidité. Le spectateur apercevra des hommes se cogner entre eux, sans ne jamais savoir qui frappe qui, et aura la migraine lors des scènes de courses-poursuites. La réalisation de « The Ryan Initiative » se contente de faire le strict nécessaire sans jamais oser ou essayer de nouvelles choses. La musique ou le montage , tout juste catastrophique dans sa manière de monter les plans dans une rapidité inutile, ne changent rien à la qualité navrante de « The Ryan Initiative ». Sans être désagréable à regarder, il n’est jamais digne d’intérêt non plus. Ce n’est qu’un divertissement sans intérêt en plus dans la longue liste du genre …

« The Ryan Initiative » est un retour aux sources raté pour le célèbre espion. Si les acteurs essayent désespérément de faire passer un bon moment aux spectateurs, la réalisation sabote l’ensemble par sa non-fluidité. Un blockbuster comme les autres, en somme.

The Ryan Initiative - Affiche

The Ryan Initiative. De Kenneth Branagh. Avec Chris Pine, Keira Knightley, Kevin Costner, Kenneth Branagh, Colm Feore, Karen David, …

Sortie le 29 janvier 2014.

Publicités

3 réflexions sur “Au cinéma : «The Ryan Initiative»

  1. Pingback: Au cinéma : «The Ryan Initiative&r...

  2. Je suis plutôt d’accord avec toi, excepté pour le jeu de Branagh, que j’ai trouvé caricatural à souhait.
    Les enjeux et la mise en place m’ont bien plu, pour ma part et je trouve qu’ils s’inscrivent parfaitement dans la logique et l’univers de la franchise.

  3. Pingback: Top & Flop 2014 : Le bilan de l’année | Ma Semaine Cinema

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s