Flashback

Flashback : «Zodiac»

Cinq ans après son précédent long-métrage qu’était « Panic Room », David Fincher nous livre « Zodiac ». Il adapte à l’écran l’histoire vraie du tueur du Zodiac qui sévit en Californie à travers deux romans de Robert Graysmith. David Fincher confie les personnages principaux à Jake Gyllenhaal, Robert Downey Jr. et Mark Ruffalo. « Zodiac » sortait dans nos salles françaises le 17 mai 2013.

Synopsis : Robert Graysmith, jeune et timide dessinateur de presse, n’avait ni l’expérience ni les relations de son brillant collègue Paul Avery, spécialiste des affaires criminelles au San Francisco Chronicle. Extérieur à l’enquête du Zodiac, il n’aura pas accès aux données et témoignages. Elle n’en deviendra pas moins l’affaire de sa vie, à laquelle il consacrerait dix ans d’efforts …

Le problème avec un film de l’ampleur de « Zodiac », qui est écrit à partir de faits réels, est d’omettre ou de ne pas montrer au spectateur toute l’étendue d’une telle histoire. David Fincher est conscient de cela et livre un film abouti et complet, tout en plaçant le spectateur au cœur de son long-métrage et sans jamais le perdre dans un flot trop important d’informations. Il orchestre son « Zodiac » sur plus de dix années réparties en deux heures et trente-six minutes, que l’on ne voit jamais passer et ça grâce à un sens formidable du rythme. Les événements s’enchaînent dans un naturel déconcertant. Aucune scène n’est en trop ou sert à combler un vide, tout est formidablement pensé dans un but précis : celui de créer un suspense insoutenable chez le spectateur. Le long-métrage s’amuse à nous amener sur de fausses pistes, à nous y faire croire, puis à les balayer par de nouvelles. « Zodiac » est un film où David Fincher joue au chat et à la souris avec le spectateur.

Durant tout la durée de « Zodiac », on suit principalement trois personnages. Robert Graysmith interprété par Jake Gyllenhaal, le journaliste Paul Avery joué par Robert Downey Jr. et l’inspecteur David Toschi qui apparaît à l’écran sous les traits de Mark Ruffalo. Les trois acteurs livrent des interprétations excellentes où chacun d’entre eux surprend par sa justesse. C’est intéressant de voir ces trois personnages au centre du récit du long-métrage, car ils représentent trois réactions différentes que peut avoir le spectateur face au film. Tout d’abord, l’agacé : celui qui lâchera prise et admettra qu’il n’y a peut être pas de réponse à ces questions. Puis, le fou allié : celui que cette histoire rendra ermite à force de vouloir comprendre tout ceci. Enfin, l’entêté : celui qui n’en démordra pas et cherchera coûte que coûte la vérité. Trois réactions différentes face aux événements, trois personnages aux caractères différents, trois acteurs brillants de talent et charme.

Ce qui est extrêmement fort dans « Zodiac », c’est la réalisation de David Fincher qui n’a jamais été aussi maîtrisée. Si le scénario est déjà matière à suspense, c’est par le biais du cadre que le réalisateur américain va amener cette tension palpable. En effet, à plusieurs reprises dans des moments de tension, il fait apparaître des personnages inconnus jusqu’alors et ne les cadre que jusqu’au cou, ne nous laissant jamais apercevoir leurs visages. Les personnages ne resteront que quelques secondes à l’écran et ne réapparaîtront jamais, mais cela suffit à semer le doute chez le spectateur qui croira, l’espace de quelques secondes, voir le tueur du Zodiac. Avec « Zodiac », David Fincher livre ce qui est sûrement l’une des ses plus belles réalisations. La musique devient un élément très important et véhicule, elle aussi, cette atmosphère noire, accentuée par la pluie très présente. « Zodiac » est un très bel exercice de style, qui deviendra très vite un exemple du genre.

« Zodiac » est l’un des meilleurs longs-métrages de David Fincher grâce à sa réalisation maîtrisée et sa direction artistique brillante. Un moment de pur suspense où le spectateur se trouve passionné par l’affaire, pourtant complexe, qu’on lui narre.

Zodiac - Affiche

Zodiac. De David Fincher. Avec Jake Gyllenhaal, Robert Downey Jr., Mark Ruffalo, Brian Cox, John Carroll Lynch, Anthony Edwards, …

Sortie en France le 17 mai 2007.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s