Flashback

Flashback : «Le seigneur des anneaux : le retour du roi»

En 2003, le réalisateur Peter Jackson a livré le point final à une trilogie devenue très vite culte pour des millions de personnes. Tout comme les deux premiers, « Le retour du roi » est adapté du roman éponyme de J.R.R. Tolkien. Le casting des précédents opus est de retour, tandis que John Noble rejoint le casting dans un rôle phare du film, le seigneur Dénéthor. Le film remporta 11 oscars dont celui du meilleur film et du meilleur réalisateur. « Le retour du roi » sortait dans nos salles françaises le 17 décembre 2003.

Synopsis : Les armées de Sauron ont attaqué Minas Tirith, la capitale de Gondor. Théoden exhorte les guerriers de Rohan à se joindre au combat. Mais Aragorn trouvera-t-il en lui la volonté d’accomplir sa destinée ? Voyageant à travers les terres ennemies, ce dernier doit se reposer sur Sam et Gollum, tandis que l’Anneau continue de le tenter …

Après deux opus grandioses, Peter Jackson signe un troisième et dernier opus encore plus épique avec « Le retour du roi ». C’est dans cet opus que « Le Seigneur des anneaux » trouve toute la majesté qu’il mérite. Le talent de conteur de Peter Jackson est une nouvelle fois exceptionnel, il arrive à condenser une masse d’information et d’action incroyable en trois heures et vingt minutes. Comme à la manière de « Les deux tours », Peter Jackson navigue entre les trois histoires sans jamais ennuyer et en leurs laissant, à chacune, suffisamment de place pour exister et captiver. D’ailleurs, les enjeux n’ont jamais été si forts et dangereux. Si les deux premiers volets ne font que nous préparer à ces fatalités, elles deviennent concrètes avec cet ultime opus : Frodon et Sam n’ont jamais été si proches de la fin de leurs quêtes et arrivent au Mordor, tandis qu’Aragorn se prépare à devenir roi ! Les personnages approchent de la fin de leurs quêtes respectives.

Justement Elijah Wood et Viggo Mortensen offrent les meilleures interprétations du film. Elijah Wood pousse encore davantage son personnage dans cette folie amère orchestrée par le fait qu’il doit porter l’anneau jusqu’au Mordor, tandis que Sam, interprété par Sean Astin, n’a jamais été autant à sa place, celui d’aidé et de protégé Frodon comme il l’a promis à l’Ancien. L’alchimie entre les deux acteurs n’a jamais été aussi belle. Viggo Mortensen interprète un personnage qui ne peux plus échapper à sa destinée de leader et de chef. Son jeu d’acteur devient moins sauvage et plus royal, à l’image de l’évolution de son personnage. Dans les nouveaux personnages, le seul grand changement est l’arrivée de John Noble dans le rôle de Dénéthor, intendant du Gondor et père de Boromir et Faramir. Il arrive à ce qu’on déteste son personnage à la seconde où on le découvre : une réussite donc. Tout le reste du casting, déjà présent dans les autres films, est toujours de qualité !

De même que dans « La communauté de l’anneau » et « Les deux tours », la réalisation de Peter Jackson est toujours irréprochable. Il sait très bien comment donner vie à l’univers crée par J.R.R. Tolkien et on vient presque à se demander s’il n’était pas le seul réalisateur à pouvoir le faire. Les batailles ont des airs de véritables péplums où moment de bravoure et duel acharné rendent les yeux des spectateurs brillants. De même, Peter Jackson rend des moments plus intimistes très beaux par leurs cadres, notamment dans les dernières séquences où l’on découvre Frodon et Sam sur les flancs de la Montagne du Destin. La musique de Howard Shore rend le tout encore plus épique et majestueux, tandis que l’on ne cesse de se régaler des décors offert par la Nouvelle-Zélande. On peut aisément dire que « Le retour du roi » est l’opus ultime de la trilogie du « Seigneur des anneaux ». Peter Jackson livre un film où les qualités techniques et artistiques sont des atouts indéniables. Comme une sensation de tristesse à se dire que tout cela est fini.

« Le retour du roi » est l’opus ultime, celui qui conclut à merveille « Le Seigneur des anneaux ». Peter Jackson confirme qu’il était le seul à pouvoir offrir un tel voyage aux spectateurs. Une trilogie qui rentre immédiatement dans l’histoire du cinéma.

Le retour du roi - Affiche

Le retour du roi. De Peter Jackson. Avec Elijah Wood, Sean Astin, Viggo Mortensen, Orlando Bloom, John Rhys-Davies, Ian McKellen, Liv Tyler, Bernard Hill, Karl Urban, Miranda Otto, …

Sortie en France le 17 décembre 2013.

[À la manière des versions longues des trois films qui composent la trilogie du « Seigneur des anneaux », ma critique possède, elle aussi, une version longue. Elle sera axée sur les éléments de la version longue, non présents dans la version cinéma.]

Encore une fois, cette version longue offre au spectateur plus de détails et d’informations, sur des choses qui peuvent paraître anodines mais qui donnent à « Le retour du roi » un ensemble plus complet.

Le film commence notamment avec cette scène avec Saroumane, que l’on verra mourir de la main de Grima langue de serpent, qui sera, lui-même, tué par Legolas. Cette séquence est essentielle, puisqu’elle marque la disparition d’un des plus grands méchants de la trilogie. On peut aussi découvrir les talents de stratège de Gandalf le blanc, qui est prêt à épargner la vie du magicien corrompu contre des informations sur l’ennemi.

De plus, les fantômes des guerriers maudits qui aident Aragorn, Legolas et Gimli sont plus présents et prennent davantage d’importance dans cette version longue. On découvrira aussi dans une séquence la rencontre entre Faramir et Eowyn. Ce qui explique mieux leur lien, évoqué lors du sacrement d’Aragorn. La scène où l’on voit Legolas faire un concours de buveur de bière avec Gimli et celle où il tue Peter Jackson, qui interprète un pirate le temps d’un caméo, sont des arguments forts, par leurs côtés amusants, pour découvrir cette version longue !

Dans l’ensemble, une nouvelle fois encore, cette version longue est le moyen de mieux découvrir cet opus qu’est « Le retour du roi ». En n’étant pas avare d’informations et détails, Peter Jackson a rendu ces versions longues nécessaires à tous fans de la trilogie « Le Seigneur des anneaux » !

[Fin de la critique version longue]

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s