Festival d'Amiens

Festival d’Amiens 2013 : «Les rencontres d’après minuit»

Avec « Les rencontres d’après minuit », Yann Gonzalez signe son premier long-métrage après de nombreux courts et moyens métrages. Il forme, pour cela, une communauté interprétée par Kate Moran, Niels Schneider ou encore Éric Cantona. Le film fût présenté lors des séances spéciales de la Semaine Internationale de la Critique du Festival de Cannes de cette année. « Les rencontres d’après minuit » sortait dans nos salles le 13 novembre 2013.

Synopsis : Au cœur de la nuit, un jeune couple et leur gouvernante travestie préparent une orgie. Sont attendues La Chienne, La Star, L’Étalon et L’Adolescent.

« Les rencontres d’après minuit » est sûrement le film français le plus surprenant qu’il m’ait été donné de voir cette année. Il emprunte une base assez simple se trouvant dans « Breakfast Club » de John Hughes : réunir des personnages qui ne se connaissent pas et qui sont aux antipodes des uns et des autres. Partant de ce postulat, Yann Gonzalez va alors s’amuser avec ses personnages en bousculant l’ordre des choses et en les confrontant un à un à leurs histoires secrètes. De même, le film a deux temporalités : le temps présent, celui de l’orgie, et le temps passé, celui de leurs flashback pour raconter leurs histoires. Si le temps présent ressemble énormément à du théâtre filmé, le temps passé, lui, se veut plus pop, plus coloré, plus lyrique. Chaque histoire narrée par les personnages ressemble alors à un vieux rêve que l’on ne cesse de ressasser et qui avec le temps prend des allures de joyeux délire sous substances illicites.

Tous les acteurs offrent des prestations sensationnelles. Kate Moran et Niels Schneider forment un formidable couple à la fois tendre et mystérieux. Niels Schneider possède un charme fou avec son cache-œil et ses cheveux roux ondulants, tandis que Kate Moran charme par son accent. Nicolas Maury interprète le rôle d’une vraie folle mais tout en étant très calme et posé dans son jeu d’acteur. Fabienne Babe et Julie Brémond jouent deux rôles très différents mais qui sont comme un miroir pour l’autre. Le jeu des deux actrices apportant toute la subtilité à ces personnages. Alain-Fabien Delon, quant à lui, se révèle très en arrière mais ne se laisse jamais marcher dessus et porte ses scènes à bras le corps. J’ai découvert tous ces acteurs pour la première fois et je vais les suivre de (beaucoup) plus près désormais. Reste Éric Cantona, qui sait rire de son image, et qui trouve un rôle à sa mesure … Yann Gonzalez donne à ses personnages quelques clichés, certes, mais qui ne seront jamais surexploités et toujours dosés avec parcimonie.

Le directeur de la photographie, Simon Beaufils, fait un travail formidable sur « Les rencontres d’après minuit ». Les couleurs ressortent et sont ravivées par une sorte de feu intérieur et par des décors soient très modernes, soit très picturales. La musique composée pour l’occasion par le groupe de musique M83 est sensationnelle. Yann Gonzalez trouve le moyen de lier directement les personnages à la musique, ce qui la renforce considérablement. Elle transcrit ce que les personnages ressentent et c’est là, la meilleure façon d’utiliser la musique à mon goût. Au fond, « Les rencontres d’après minuit » n’est rien d’autre qu’une tragédie grecque dont la destinée des personnages est scellée dès le début du film. Le film se terminera par un signe d’espoir, une envie d’y croire, de croire à un présent heureux où ils s’aiment et vivent ensemble. Un lever de soleil n’a jamais aussi bien représenté ce sentiment.

« Les rencontres d’après minuit » est un film sur l’amour aussi cru et romantique soit-il, avec des allures de tragédie grecques qui est porté par un lyrisme dès plus envoûtant. À découvrir de toute urgence !

affiche-Les-Rencontres-d-apres-minuit-2013-1

Les rencontres d’après minuit. De Yann Gonzalez. Avec Kate Moran, Niels Schneider, Nicolas Maury, Fabienne Babe, Julie Brémond, Éric Cantona, Alain-Fabien Delon, …

Sortie le 13 novembre 2013.

Ce film a été vu dans le cadre de la compétition officielle du 33ème Festival International du Film d’Amiens.

3 réflexions sur “Festival d’Amiens 2013 : «Les rencontres d’après minuit»

  1. Pingback: Festival Amiens 2013 : Journal de bord n°2 | Ma Semaine Cinema

  2. Pingback: Festival d’Amiens 2013 : Journal de bord n°7 | Ma Semaine Cinema

  3. Pingback: Top & Flop 2013 : Le bilan de l’année | Ma Semaine Cinema

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s