Au cinéma

Au cinéma : «The Bling Ring»

Tout est parti d’un article de Vanity Fair, « The Suspects Wore Louboutins », de Nancy Jo Sales. Il n’en fallait pas plus à Sofia Coppola pour narrer à l’écran l’histoire de ce gang qui cambriole des maisons de stars. On retrouve devant sa caméra Emma Watson, Taissa Farmiga ou encore Leslie Mann. « The Bling Ring », nom du gang qui donna son titre au film, faisait l’ouverture de la section Un Certain Regard au 66ème festival de Cannes. « The Bling Ring arrivait dans nos salles le 12 juin 2013.

Synopsis : À Los Angeles, un groupe d’adolescents fascinés par le people et l’univers des marques traque via Internet l’agenda des célébrités pour cambrioler leurs résidences. Ils subtiliseront pour plus de 3 millions de dollars d’objets de luxe : bijoux, vêtements, chaussures, etc. Parmi leurs victimes, on trouve Paris Hilton, Orlando Bloom et Rachel Bilson. Les médias ont surnommé ce gang, le « Bling Ring ».

Ce sujet était fait pour être porté à l’écran par Sofia Coppola. Avec cette histoire, la jeune réalisatrice retombe dans sa thématique de l’ennui et de l’adolescence qu’elle apprécie tant. Le film commence par le vol d’une de ces maisons de célébrités, quoi de plus normal pour nous placer directement dans le sujet. La musique de Sleigh Bells, «  Crown On The Ground », résonne dans la salle de cinéma, tandis que l’on assiste à ce vol. Cette première séquence est une sorte d’introduction électrique où l’on arrive presque à ressentir l’adrénaline que nos protagonistes doivent ressentir. Les trente minutes qui suivent sont un retour en arrière où l’on découvre une suite de cambriolages.

Si cet enchainement de cambriolage peut paraître répétitif et sans véritable intérêt, il est nécessaire pour comprendre pourquoi le Bling Ring devient addictif à ces intrusions. Sofia Coppola s’interroge sur ce qui a déclenché cette série de vol et essaye de comprendre pourquoi ces cinq adolescents en sont arrivés là. La grande réussite de « The Bling Ring » est que l’on comprend ces personnages et leurs motivations. C’est une génération biberonnée à MTV, aux peoples et aux magazines où l’on nous vante tous les mérites et avantages d’avoir une vie comme la leur. Ce n’est donc pas étonnant que ces jeunes veulent faire parti du rêve, non ?

Je vais parler quelques minutes de « Spring Breakers » même si l’on ne peut pas vraiment comparer ces deux films. « The Bling Ring » a réussi à me faire sentir concerné par cette histoire tandis que l’autre me laisse complètement à l’extérieur, et ne me parle pas du tout. J’arrête immédiatement la comparaison, puisqu’à part cela les deux films n’ont rien en commun.

Sofia Coppola apporte, avec sa mise en scène, un peu de fraicheur et de nouveauté. Si le fait de filmer les réseaux sociaux comme elle le fait n’est pas vraiment nouveau, le fait de filmer des personnages via leurs webcams l’est. Ces plans offrent encore une voie sur la personnalité de ces personnages. Nombreuses sont les stars à se filmer devant leurs webcams pour raconter une histoire, une blague ou juste montrer un truc inutile. C’est exactement ce qui se passe avec ses plans dans « The Bling Ring », nos personnages se prennent pour des stars. Ce plan-webcam où Marc, le garçon de la bande, se filme entrain de chanter et de fumer rappelle ces vidéos de certains rappeurs américains.

À côté de cela, Sofia Coppola filme aussi certains plans des cambriolages avec des caméras de surveillance, donnant un aspect immersif au film. Tout comme ce plan large d’une maison de stars qui se fait cambrioler par Marc et Rebecca où le plan va se resserrer petit à petit jusqu’au plus près de la maison. Le côté immersif est accentué, je trouve, par la soundtrack du film. Du début à la fin, tout ce que vous entendrez seront des musiques connues de tous, où les mots « drugs », « party », « live fast, die young » trouvent leurs places. La musique se retrouve être ce qui alimente les envies de stars de ce gang. Ils connaissaient ces musiques par cœur, et les chantent tout au long du film, jusqu’à croire à ces propos et rêver d’une vie courte remplie d’alcool, de drogues, d’adrénaline, … Qui a dit bourrage de crânes ?

C’est cinq cranes, bien mignons je l’avoue, qui interprètent ces cinq membres du Bling Ring. Emma Watson, l’actrice la plus connue de la bande, joue une Nicki complètement dévergondée et « biatch » à souhait. Emma Watson prouve une bonne fois pour toute qu’elle possède de véritables talents de comédienne. Taissa Farmiga, aperçu dans la série « American Horror Story », est une petite révélation. Elle joue beaucoup sur de petites expressions faciales qui peuvent paraître anodines, qui, en réalité, en disent long. Attention : future grande comédienne. Claire Julien, quant à elle, se retrouve exposée sur une affiche après seulement une figuration dans « The Dark Knight Rises ». La blonde du groupe possède des qualités certaines d’actrice, et offre cette folie, qui manque un tout petit peu à l’ensemble du film.

Cependant, aucun de ces trois personnages n’est le personnage principal. En réalité le film tourne autour de deux personnes : Marc et Rebecca, joués par Israel Broussard et Katie Chang. Si le premier avait déjà tourné dans quelques films, c’est une première fois pour la deuxième. L’alchimie entre les deux acteurs fonctionne assez bien à l’écran. Marc, le garçon solitaire, se retrouve embarqué dans les escapades nocturnes de Rebecca, sa nouvelle meilleure amie. Le personnage de Marc est clairement le plus intéressant étant donné que c’est celui qui regrette le plus ce que le Bling Ring a fait. La caméra de Sofia Coppola prend d’ailleurs volontairement place de son côté, afin qu’on ait de l’empathie et de la sympathie à l’égard de ce personnage, faisant de lui le personnage principal du film.

Ce qui est très fort dans le traitement des personnages par Sofia Coppola, c’est qu’elle les rend le plus superficiel possible, afin de leurs procurer une profondeur dans leurs psychologies. On pourrait croire que « The Bling Ring » manque totalement de chair et de fond, hors il n’en n’est rien. Chaque geste ou pensée, que les personnages ont, décrit un peu plus leurs personnalités des plus troublantes. L’image la plus troublante reste peut être la dernière. Nicki se retrouve à la place de ses idoles : sur un plateau de télévision. Elle raconte alors que toute cette histoire n’est qu’un pur mensonge et qu’elle n’est en aucun cas impliquée. Elle finit en disant qu’elle expliquera tout ça dans son livre, qui sortira prochainement, et sur son site internet tous les jours. L’élève a dépassé le maître. Les idolâtres sont devenus les idoles.

« The Bling Ring » est un film sur une génération people. Sofia Coppola se pose les bonnes questions devant ce groupe de cambrioleurs et apporte une certaine profondeur aux personnages en mettant en avant leurs superficialités. Un film marquant dans la carrière de la jeune cinéaste.

The Bling Ring - Affiche (3)

The Bling Ring. De Sofia Coppola. Avec Israel Broussard, Katie Chang, Emma Watson, Taissa Farmiga, Claire Julien, Leslie Mann, …

Sortie le 12 juin 2013.

5 réflexions sur “Au cinéma : «The Bling Ring»

  1. C’est amusant parce que tu as très bien argumenté ton point de vue…et malgré cela, comme tu le sais, j’ai un avis complètement différent sur la question. Pour moi, Sofia Coppola n’a justement pas su aller au-delà du paraître et n’a absolument pas creusé ses personnages…

    Bel article!

    • Je sais oui, j’avais lu ta critique 😉
      Merci du compliment quand même ! Après, je pense que « The Bling Ring » est un film qui mérite plusieurs visionnages et qui parle peut être, même si j’espère le contraire, qu’a à une certaine génération. Tous les moins de 26 ans qui l’ont vu m’ont dit avoir adoré et tous les plus « âgés » détesté …

      • Je pense que chacun a sa sensibilité mais l’âge n’a rien à voir là-dedans selon moi.
        J’ai beaucoup regardé MTV et ses émissions et ça ne m’a jamais donné envie de faire ce qu’ils font dans le film.

  2. Pingback: Dossier : Emma Watson, l’après «Harry Potter» | Ma Semaine Cinema

  3. Pingback: Dossier : Le teen-movie aujourd’hui, | Ma Semaine Cinema

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s