Au cinéma

Au cinéma : «L’écume des jours»

Après son « We and the I », Michel Gondry revient sur ses terres, en France. Il livre son adaptation tant attendue du chef-d’œuvre littéraire de Boris Vian, « L’écume des jours ». On retrouve au casting Romain Duris, Audrey Tautou, Omar Sy, Gad Elmaleh, ou encore Aïssa Maïga. « L’écume des jours » sortait dans nos salles le 24 avril 2013.

Synopsis : L’histoire surréelle et poétique d’un jeune homme idéaliste et inventif, Colin, qui rencontre Chloé, une jeune femme semblant être l’incarnation d’un blues de Duke Ellington. Leur mariage idyllique tourne à l’amertume quand Chloé tombe malade d’un nénuphar qui grandit dans son poumon.

Il y a des romans réputés « inadaptables ». Une vision cinématographique serait impossible tant l’œuvre originale est riche et/ou fait trop appelle à l’imagination du lecteur. « L’écume des jours » de Boris Vian fait parti de ces œuvres dîtes « non adaptables ». Mais s’il y avait bien un réalisateur capable de relever ce défi, c’est bien Michel Gondry. Le cinéaste français a l’esprit malin et est un bricoleur dans l’âme, « Soyez sympa rembobinez » (véritable cri d’amour au cinéma) nous l’avait déjà prouvé.

On peut reprocher beaucoup de choses à « L’écume des jours » mais s’il y a bien une chose qui est réussit haut la main, c’est la réalisation et la créativité de Michel Gondry pour donner vie à ce qui se trouvait dans le livre. Dès le début du film, on en prend pleins les yeux ! On découvre un monde qui ressemble au nôtre mais où une certaine magie se développerait. Il est pour moi impossible de vous décrire toutes les créations et brillantes idées de Michel Gondry, tant elles sont nombreuses. Mais l’un des exploits est de donner vie à la souris de Colin, qui joué par un véritable acteur en la personne de Sacha Bourdo, sans que cela ne choque. Au contraire, cette idée s’associe bien au reste, tout comme les légumes et autres aliments animés en stop-motion.

Si tout cela passe si bien à l’écran, c’est tout d’abord parce que Michel Gondry est doué pour cela, mais aussi car il privilégie les trucages artisanaux aux effets spéciaux numériques. Il donne ainsi à son film une sorte de charme fou. On se sent profondément intrigué par le visuel du film, nos yeux restent durant deux heures et cinq minutes à l’affût du moindre petit détail. Ce qui est génial avec « L’écume des jours », c’est que l’histoire offre deux visions de décors et de personnages. La première est très colorée à l’image du mariage qui est célébré, puis la deuxième s’enfonce dans le désespoir avec la maladie de Chloé.

Michel Gondry traite très bien ces deux parties, à la fois de façon distincte mais aussi dans une certaine globalité. D’ailleurs, autre idée visuelle géniale, le film perd sa couleur au fil de sa durée. Il commence avec des couleurs très flashs et fini dans un noir et blanc magnifique. Ce noir et blanc va d’ailleurs sublimer les acteurs et offrir, notamment, à Aïssa Maïga un ton dramatique superbe.

Dans l’ensemble, tous les acteurs sont justes. Aïssa Maïga, Omar Sy, Charlotte Le Bon et Gad Elmaleh surprennent là où on ne les attend pas. Ils vont même jusqu’à voler la vedette aux deux personnages principaux joués par Romain Duris et Audrey Tautou. Même si je pense beaucoup de bien de ce jeune homme, Romain Duris ressort son jeu d’acteur du jeune premier découvrant l’amour, que l’on a vu, vu et revu. Il va cependant surprendre par moments, sur quelques scènes clés heureusement. Par contre, Audrey Tautou nous fait du Audrey Tautou. J’ai l’impression de la voir jouer le même rôle dans chacun de ses films. Même si son jeu reste correct, bien entendu, cela reste décevant.

Autre point décevant du film : le manque d’émotions par moments. La deuxième partie est un véritable désespoir ambulant et amène avec lui des moments très émouvants. Certains sont réussis mais d’autres semblent oublier dans la magie visuelle qui les entoure. Même si ça ne concerne qu’une poignée de scène, cela reste décevant de voir le visuel passer en premier au détriment de l’émotion.

« L’écume des jours » est une prouesse visuelle. C’est un film comme on n’en a jamais vu avant. Cela risque d’ailleurs d’en déstabiliser plus d’un. Mais au final, on passe un très beau moment devant cette histoire d’amour, malgré que le film possède un ou deux défauts. On ressort de la salle avec des étoiles dans les yeux et cette curieuse sensation au cœur.

affiche

L’écume des jours. De Michel Gondry. Avec Romain Duris, Audrey Tautou, Omar Sy, Charlotte Le Bon, Gad Elmaleh, Aïssa Maïga, Alain Chabat, …

Sortie le 24 avril 2013.

6 réflexions sur “Au cinéma : «L’écume des jours»

  1. Excellente critique. Un autre petit défaut du film selon moi : l’interprétation du médecin par Michel Gondry lui-même qu’on sent un peu mal à l’aise. Initialement, c’est Jacques Dutronc qui était prévu pour le rôle mais il s’est désisté tardivement.

  2. Je suis en grande partie d’accord avec toi, sauf sur un point, car je trouve le film absolument génial. Quand tu dis que le film oublie des moments d’émotions, je trouve ça faux, car pour moi ce film n’est pas sensé émouvoir dans un premier temps.

    L’émotion passe par la réception du propos par le spectateur et le but de ce propos est surtout de choquer et mettre le spectateur face à une dure réalité. C’est ensuite que le spectateur est émotionnellement touché, car il s’immerge dans le film a la place de l’un des protagonistes.

    • Oui, je suis d’accord mais quand je disais ça je pensais ça à deux moments clés en particularité, mais tu as raison. J’ai été conquis par ce film et suis sorti de la salle avec cette sensation au coeur … Je le conseille vivement !

  3. Pingback: Top & Flop 2013 : Le bilan de l’année | Ma Semaine Cinema

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s